Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blytch

Besoin de booking, chronique, communication, interview, management ou autre ? Que vous soyez un(e) artiste (cinéma, illustration, jeu vidéo, littérature, musique, théâtre... )/association/boutique/club/entreprise/évènement/marque/média/modèle/organisme divers/particulier/site web/sportif(ve) ou autre: blytch@rocketmail.com

Soom T - Ode To A Karrot

Publié le 24 Avril 2017 par Blytch in Musique, Critiques

Sortie un peu spéciale pour Soom T, puisque cet "Ode To A Karrot" n'est autre qu'une version revisitée de son premier album datant de 2010. Attention, lorsque l'on dit "revisitée", il ne s'agit pas d'un vain mot. Ainsi, dans le cas où vous disposeriez de l'originelle, sachez que le bouleversement s'avère énorme & que l'on n'a pas droit à une simple remasterisation par exemple, la grande mode du moment tous médiums confondus.

Soom T - Ode To A Karrot

On entre de plein fouet dans son univers, par le biais d'une première chanson au refrain on ne peut plus accrocheur. On le reprend en chœurs, même si l'on baragouine, dès la première écoute. L'ambiance change dans la foulée, avec un côté plus mystérieux, avant d'atterrir sur l'intense chiptune de "Booma Shiva". Le mélange entre 8 bits & le flow décapant de Soom T s'avère détonnant & l'on en regrette de ne pas trouver davantage d'artistes tentant cette approche. Bien que cela deviendrait moins percutant si l'on en entendait régulièrement.

Phase largement plus calme au travers du posé "A Kiss is Sweet", où l'artiste nous démontre que ses atouts vocaux sont étendus & qu'elle est également capable d'émouvoir via une importante douceur. Elle enchaine d'ailleurs les possibilités parmi son panel vocal, en faisant progressivement monter la sauce, avec des flows montant en tempo & en dureté jusqu'à "Dark Side Of The Doob". Puis l'on relâche tout d'un coup, via un "Oui Rant" parlé, au sein d'un instrumental mystérieux & inquiétant réalisé par Konchis. À ce propos, de nombreux invités figurent sur la galette & au lieu de vous les faire défiler dans le texte de manière abrupte, on préfère vous les laisser dans la liste des pistes.

En passant de l'électro spatial "Never got caught", à "Weedy Hawks" qui devrait davantage toucher les amatrices/eurs de reggae & raggamuffin, on n'a pas le temps de s'ennuyer, on change du tout au tout sans pour autant perdre cette saveur Soom T indescriptible, elle se ressent ! Même quand vient s'y mêler une atmosphère & une participation vocale inquiétantes comme dans l'introduction de "Ganja Leaf". En revanche cela devient moins perceptible au cours de "Budz", normal car il s'agit d'un morceau de Trinity Lofi, duo formé par Jody Bigfoot et Louis Zico. La piste finale nous surprend de par sa grande délicatesse, le "sweeter" contenu dans son nom n'était donc pas innocent. On a parcouru un monde si entrainant depuis les premières notes, que l'on ne s'attendait clairement pas à terminer ainsi. Ultime rebondissement de ce disque.

Faut-il se procurer "Ode To A Karrot" ? Et bien pour moi c'est un grand weed ! Un rythme et un flow énormes, des surprises bondissant de partout, tant dans les ambiances sonores, que les interventions vocales, sans omettre la chiptune se mélangeant à tant d'univers musicaux. Soom T ne se fixe aucune limite & ça on adore.

Blytch (Facebook/Twitter)

Soom T album Ode To A Karrot
Khanti/Pias 19/5/17

Easy weed (Manudigital / Alex Flash it)
Matchbox Full of Weed (Helgeland 8-bit Squad)
Booma Shiva (Helgeland 8-bit Squad)
A Kiss is Sweet (Helgeland 8-bit Squad)
Light it (Helgeland 8-bit Squad)
06 Thank my Dealer(Manudigital / Alex Flash it)
Puff Dat Weed (Helgeland 8-bit Squad)
Dark Side Of The Doob (Helgeland 8-bit Squad)
Oui Rant (Konchis)
Say Ganja (Helgeland 8-bit Squad)
Sticky Icky Buds (Helgeland 8-bit Squad)
Never got caught (Helgeland 8-bit Squad)
Weedy Hawks (Helgeland 8-bit Squad)
Junglo Peace (J-Star)
Ganja Leaf (Manudigital / Alex Flash it)
Need Weed (Helgeland 8-bit Squad)
Budz (Trinity Lofi)
Puff da Polis (Helgeland 8-bit Squad)
Weed is Sweeter (Konchis remix)

Commenter cet article