Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blytch

Besoin de booking, chronique, communication, interview, management ou autre ? Que vous soyez un(e) artiste (cinéma, illustration, jeu vidéo, littérature, musique, théâtre... )/association/boutique/club/entreprise/évènement/marque/média/modèle/organisme divers/particulier/site web/sportif(ve) ou autre: blytch@rocketmail.com

Santa Marta Golden - Resilience

Publié le 12 Mai 2016 par Blytch in Musique, Critiques

Rien qu'avec son album "El Fallo Humano" sorti il y a quelques années, Santa Marta Golden est directement entré au sein du top de mes artistes favoris. De quoi vous laisser imaginer à quel point j'attendais cet EP "Resilience".

Santa Marta Golden - Resilience

Un point nous frappe dès les premiers instants et l'on peut même confirmer dès à présent que cela perdure tout au long du CD : les vocaux de Mel sont tout bonnement merveilleux. De disque en disque, de chanson en chanson, d'espagnol, à l'anglais, en passant par le français, elle continue d'impressionner et de maîtriser toutes les approches vocales et ceci en plusieurs langues. Là où beaucoup de chanteuses et chanteurs en gèrent une, mais sont incapables d'en faire autant sur une autre, bien qu'elles et ils savent la parler. Son hurlement lance "F.A.D.E.", mais sa voix elle est loin de l'être fade.

Elle se permet d'ailleurs de venir dans la foulée poser un chant très doux quasiment parlé, d'enchainer plusieurs fois cette dualité, avant que des vocaux hurlés ne fassent leur apparition eux aussi, dégageant davantage de paroles que les premiers cris. Pour quelle raison ce titre s'appelle "F.A.D.E." ? Et bien tout bonnement car il renferme quelques-unes des principales émotions de nos vies, peut-être même le carré magique. A savoir : Frustration / Anxiety / Depression / Euphoria. Nul besoin de vous les traduire, ces mots sont suffisamment évocateurs même si l'on ne parle que le français. L'ambiance doom au possible est néanmoins nuancé par les multiples approches vocales gorgées en émotions, décuplant au passage la force de la musique.

On évolue plus calmement en passant sous "Acide", où les segments calmes du chant, aussi bien que ceux hurlés, sont d'autant plus intenses, étant donné qu'ils prennent la part belle aux instruments. Toutefois à deux minutes de la fin, sur les quasiment cinq composant cette piste, SMG déploie un son bien plus puissant et tendu, tranchant littéralement avec la première partie.
"L'Amputée" sera considérée comme le morceau employé en guise d'interlude. L'atmosphère est mystérieuse, mais néanmoins assez calme. Le chant étant suppléé par un monologue semblant sortir d'une conversation radio.

Durant notre"Retour à la terre", nous avons droit à une musique plus puissante que celle l'ayant précédée certes, cependant elle ne part point dans des envolées dévastatrices comme l'on a pu les connaître au cours des deux premières chansons. Cette manière de procéder permet à Mel de délivrer des vocaux davantage parlés où elle donne l'impression d'être quelque peu essoufflée. Une façon fort maligne d'insuffler une intensité encore plus grande, en sus du fait que les paroles soient elles-mêmes très prenantes. Ce quatrième titre est clairement séparé en deux et même si la seconde moitié propose un chant similaire à la première, il sera progressivement rejoint par un autre s'avérant lui hurlé et venant accompagné d'un son plus musclé.

"Headlong" s'en sert d'ailleurs pour projeter instantanément une vague de violence impressionnante, dont les petites touches plutôt électros du début s'avèreront particulièrement marquantes. Les chants varient très régulièrement tout au long de cette conclusion de "Resilience" et, même s'il n'en était assurément plus besoin, on se rend compte rien qu'avec ce titre à quel point la palette vocale de Mel est incroyable, tant dans la quantité, que la qualité. Cette dernière allant d'ailleurs plus que largement au-delà de la "simple" maîtrise évoquée précédemment, tant on est subjugué à chaque fois. Le final se fait lui ambiant et ceci sur une durée pas si courte, nous emmenant avec lui au-dessus des nuages et plus encore.

Seulement 5 titres et pourtant quelle force dégagée par "Resilience". Vous devez "absolument" vous le procurer et vous n'avez aucune excuse pour ne pas le faire, étant donné qu'il est disponible gratuitement, même si je ne peux que vous inviter à lâcher quelques deniers afin de soutenir ce merveilleux groupe qu'est Santa Marta Golden.

Blytch (Facebook/Twitter)

Santa Marta Golden EP Resilience
09/05/16 Nooirax Producciones/Aladeriva records

Facebook
Twitter
Bandcamp
Site

Commenter cet article