Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blytch

Besoin de booking, chronique, communication, interview, management ou autre ? Que vous soyez un(e) artiste (cinéma, illustration, jeu vidéo, littérature, musique, théâtre... )/association/boutique/club/entreprise/évènement/marque/média/modèle/organisme divers/particulier/site web/sportif(ve) ou autre: blytch@rocketmail.com

Flox - Homegrown

Publié le 18 Mai 2016 par Blytch in Musique, Critiques

Flox a annoncé la couleur avant même le lancement de son nouveau CD "Homegrown" : du pur nu reggae. Alors découvrons s'il met vraiment "à nu" ses multiples influences.

Flox - Homegrown

Dès la pochette on sent bien que Flox désire nous emmener gambader au cœur de son jardin. On y retrouve notamment ses deux terres, à savoir la France et son coq, ainsi que l'Angleterre et un nouveau cœur, celui de lion. Cependant ses influences dépassent allégrement toutes ces satanées frontières et même la Manche. La piste de départ "So Many Blisters" délivrant un savant mélange, où les touches électroniques sont associées à un chant hip-hop, décidant de prendre à revers les habitués de l'artiste. Par la suite les vocaux davantage reggae débouleront et offriront ainsi ce que l'auditoire attendait, avec ce mix des styles dont résulte le nu reggae. Par ce choix de débuter en accentuant la partie hip-hop, on bénéficie d'une fraîcheur certaine et d'une surprise toujours bienvenue dans la musique en général.

De nombreux airs mystérieux parcourent ce disque au travers de son identité électro. Les intros de "Tight" et "Homegrown" démontrent bien cet aspect et prolongent par la même occasion ce sentiment d'originalité. Cela va encore plus loin tout au long de "Times Up", dont l'intensité se retrouvera décuplée. C'est d'ailleurs sûrement pour cette raison que Flox a privilégié une chanson posée telle que "The Sound Of The Champion" pour prendre le relai.
Si le premier morceau tendait davantage vers les inspirations hip-hop de l'artiste, celles électros ont également droit à leur titre les mettant davantage encore en valeur. Comme par hasard il s'agit de celui de conclusion "Cut it". On débute en surprenant la masse, on termine en en faisant tout autant, par un autre style.

Un maximum de sonorités, jamais tassées mais bien mélangées par Flox, pour nous balancer un "Homegrown" empli de surprises. Précisons que cet article a été effectué à partir d'un CD, mais que ce même "Homegrown" est tout autant disponible en vinyle, que j'espère avoir l'occasion de chroniquer.

Blytch (Facebook/Twitter)

Flox album Homegrown
30/10/15 Underdog Records/Differ-Ant

Twitter
Facebook
Youtube
Site

Commenter cet article