Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blytch

Besoin de booking, chronique, communication, interview, management ou autre ? Que vous soyez un(e) artiste (cinéma, illustration, jeu vidéo, littérature, musique, théâtre... )/association/boutique/club/entreprise/évènement/marque/média/modèle/organisme divers/particulier/site web/sportif(ve) ou autre: blytch@rocketmail.com

Duende - Jugarse La Vida

Publié le 15 Juillet 2016 par Blytch in Musique, Critiques

La période estivale donne l'envie à beaucoup de personnes d'écouter et de se remuer sur des rythmes chauds et un air latino, on peut même se demander pour quelle raison tant cela semble cliché. Quoi qu'il en soit, la formation Duende arrive à point nommé avec son nouvel album "Jugarse La Vida".

Duende - Jugarse La Vida
On démarre cependant très doucement avec "No Me Callaré", de par une approche guitare/voix renvoyant à un moment de détente en extérieur, tout le monde assis de façon à former un cercle. On n'est même pas loin d'imaginer un feu de camp au centre. Au fur et à mesure le titre deviendra plus fort en bouche, galvanisé par l'apparition de cuivres changeant immédiatement la donne. Le groupe nous met alors le "Fuego" par l'intermédiaire de sa deuxième piste dansante à souhait et cela ne risque pas de s'arrêter avec "Lápices de Colores", qui conclura néanmoins son chemin sur une plage plus délicate d'une certaine durée.
 

Cela servait de préparation à davantage de calme à venir, en l'occurrence avec "La Llaga", sonnant très mélancolique, tout en délivrant un final puissant. La reprise se fait finalement assez tranquillement, alors que l'on imaginait déjà un enchainement musclé de par ce que le terme de la chanson précédente proposait. Il n'en est cependant rien et "Me Duele Dentro" nous laisse entrer en elle via une introduction posée et ce ne sont pas les couplets qui y couperont court, en revanche les refrains eux s'avèrent punchy et délivrent ainsi une alchimie réussie entre douceur et vigueur.

On grimpe encore d'un niveau dans le rythme de "Jugarse La Vida" avec "La Nana", caliente comme jamais, du moins jusqu'à un certain moment dans sa deuxième partie. Tout à coup l'atmosphère change, il est préférable de vous conserver la surprise sur le ton donné, avant que le tout ne se mélange pour s'avérer encore plus explosif.

On reprend son souffle en entrant dans "Mi Ultima Ventana", où il faudra bien attendre une minute et que le refrain ne déboule pour monter en température. Une brève coupure vers la fin laissera tout retomber, avant d'offrir un bouquet final mouvementé. Afin de terminer ce disque, on y découvre probablement son morceau le plus surprenant, "Lapiz y Goma". Tant au niveau des diverses approches vocales, que du tempo endiablé sachant plusieurs fois voguer vers totalement autre chose... Une conclusion en fanfare pour Duende.

Dansant, chaud, mais sachant aussi calmer le jeu et y inclure de multiples émotions, Duende avec son "Jugarse La Vida" pourrait bien être le groupe qui accompagnera notamment votre été, en CD ou sur différentes scènes, mais il n'en deviendra pas pour autant obsolète après, loin de là.

Blytch (Facebook/Twitter)

Duende album Jugarse La Vida
17/06/2016 Kieki/Dibyz Music

Facebook
Twitter
YouTube
Site

Commenter cet article